[VIDÉO] Point sur le marché immobilier en France au premier trimestre 2023

Dans cette vidéo Jérôme Rusak, Président de L&A Finance, nous explique la situation du marché immobilier en France au premier trimestre 2023.

 

Le constat

On est dans un moment de marché assez particulier. Il y a eu une forte remontée des taux et une forte inflation, ce qui veut dire que le coût des matières premières a fortement augmenté. Donc on aurait pu s’attendre à un marché immobilier assez compliqué en ce début d’année, avec une baisse des prix, moins d’acheteurs et des secousses sur ce marché. Mais pour l’instant il n’en est rien. Il y a deux types de marchés : soit résidentiel, soit professionnel. Mais on va rester sur le marché résidentiel qui est assez solide.

Il est assez solide, pourquoi ? Parce qu'en fait, en France on est dans un manque cruel de logements depuis des décennies. Et du coup, il y a des acheteurs, même si ça coûte plus cher. Avec ces taux qui sont remontés, dès que les vendeurs sont prêts à vendre, ils font un petit effort sur le prix, mais il n’y a pas de grosses baisses constatées.

 

Parfois il y a des ralentissements, mais les acheteurs sont là et viennent se positionnent sur ce marché. Donc il faut s'y intéresser.

Les normes environnementales et les travaux de rénovation énergétique

Il y a un autre sujet qui va être lié à ce marché, ce sont les normes environnementales. Ces normes environnementales évoluent et il y a un certain nombre de biens qui ne satisfont pas à ces nouvelles normes, soit pour les propriétaires, soit pour les gens qui veulent mettre leur bien en location.

Il va y avoir un coût pour ces travaux, donc il faut intégrer ça dans le coût d’acquisition d’un bien à l’avenir. Pour des futurs acquéreurs, pour des gens qui veulent s'intéresser à ce marché, c'est aussi le moment d'aller négocier des prix en disant « Voilà, vous êtes propriétaire, mais vous n'avez peut être pas envie de faire ces travaux de 30 000, 40 000 ou 50 000 €. Moi, je vais les faire. Vendez moi votre bien avec 50 000 € de moins » pour saisir un certain nombre d'opportunités. Donc voilà un peu l'état du marché. 

Les perspectives pour le marché immobilier

Les perspectives, elles, sont plutôt bonnes. En effet, quand il y a beaucoup d'inflation, cette inflation va se retrouver à long terme dans les loyers qui vont augmenter et dans les prix qui vont aussi augmenter.

 

Donc il ne faut pas se dire à un an ou deux ans « Je ne vois que du gris ou que du brouillard ». C’est peut être vrai, mais il faut se projeter à dix ou vingt ans. Donc nous, on est plutôt tourné vers l'achat l'immobilier. Et s’il devait y avoir une baisse de prix dans les six ou douze mois sur certains, bien, au contraire, comme vient de le dire, ça sera le moment d'aller acheter et d'aller se repositionner, même si on a déjà acheté il y a un an ou deux, de refaire un investissement immobilier et d’acheter un nouveau bien.

 

Pour ce qui est d’acheter sa résidence principale, pour le coup, là on s’adresse aux locataires. Aujourd'hui, on serait plutôt d’avis à patienter. On dit souvent sur les marchés financiers « il est urgent d’attendre » et je crois que c'est aussi le moment d’attendre. S’il y a cette fameuse baisse des prix vu que les taux des crédits immobiliers sont remontés, attendre six ou douze mois, si c'est possible, permettrait d’attendre le bon moment pour profiter d'une bonne opportunité qui va se présenter et rentrer dans son budget.

 

Voir toutes nos interviews d'experts immobiliers : cliquez ici pour voir nos vidéos

 

email-1

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour suivre l'actu immobilière !

Articles récents

  • 1 déc. 2023 09:00:00 |
  • Properstar Marketing

Dubaï : l’immobilier a le vent en poupe

  • 6 nov. 2023 17:22:04 |
  • Properstar Marketing

Les 9 étapes d'une vente immobilière réussie

  • 16 oct. 2023 23:57:06 |
  • Properstar Marketing

Avec Properstar, allez plus loin et plus vite dans vos recherches

email-1